[fusion_builder_container hundred_percent=”no” hundred_percent_height=”no” hundred_percent_height_scroll=”no” hundred_percent_height_center_content=”yes” equal_height_columns=”no” menu_anchor=”” hide_on_mobile=”small-visibility,medium-visibility,large-visibility” status=”published” publish_date=”” class=”” id=”” background_color=”” background_image=”” background_position=”center center” background_repeat=”no-repeat” fade=”no” background_parallax=”none” enable_mobile=”no” parallax_speed=”0.3″ video_mp4=”” video_webm=”” video_ogv=”” video_url=”” video_aspect_ratio=”16:9″ video_loop=”yes” video_mute=”yes” video_preview_image=”” border_size=”” border_color=”” border_style=”solid” margin_top=”” margin_bottom=”” padding_top=”” padding_right=”” padding_bottom=”” padding_left=””][fusion_builder_row][fusion_builder_column type=”1_1″ layout=”1_1″ spacing=”” center_content=”no” link=”” target=”_self” min_height=”” hide_on_mobile=”small-visibility,medium-visibility,large-visibility” class=”” id=”” background_color=”” background_image=”” background_image_id=”” background_position=”left top” background_repeat=”no-repeat” hover_type=”none” border_size=”0″ border_color=”” border_style=”solid” border_position=”all” border_radius=”” box_shadow=”no” dimension_box_shadow=”” box_shadow_blur=”0″ box_shadow_spread=”0″ box_shadow_color=”” box_shadow_style=”” padding_top=”” padding_right=”” padding_bottom=”” padding_left=”” margin_top=”” margin_bottom=”” animation_type=”” animation_direction=”left” animation_speed=”0.3″ animation_offset=”” last=”no”][fusion_content_boxes layout=”icon-with-title” columns=”1″ title_size=”” heading_size=”1″ title_color=”” body_color=”” backgroundcolor=”” icon=”” iconflip=”” iconrotate=”” iconspin=”no” iconcolor=”” icon_circle=”” icon_circle_radius=”” circlecolor=”” circlebordersize=”” circlebordercolor=”” outercirclebordersize=”” outercirclebordercolor=”” icon_size=”” icon_hover_type=”” hover_accent_color=”#ff9800″ image=”” image_id=”” image_max_width=”” link_type=”” button_span=”” link_area=”” link_target=”” icon_align=”left” animation_type=”” animation_delay=”” animation_offset=”” animation_direction=”left” animation_speed=”0.3″ margin_top=”” margin_bottom=”” hide_on_mobile=”small-visibility,medium-visibility,large-visibility” class=”” id=””][fusion_content_box title=”” backgroundcolor=”” icon=”” iconflip=”” iconrotate=”” iconspin=”” iconcolor=”” circlecolor=”” circlebordersize=”” circlebordercolor=”” outercirclebordersize=”” outercirclebordercolor=”” image=”” image_id=”” image_max_width=”” link=”” linktext=”” link_target=”” animation_type=”” animation_direction=”left” animation_speed=”0.3″ animation_offset=””]

Le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse organisait jeudi 6 juin, la conférence “Philanthro…quoi? Développer la culture du don à la française”. Retour sur cette première agora qui a réuni mécènes, fondations, entreprises, et associations pour débattre et proposer un modèle philanthropique à la française.

Des discussions constructives sur les enjeux du mécénat

En ouverture de la conférence, Arthur Gautier, Directeur Exécutif de la Chaire de Philanthropie de l’ESSEC dresse un panorama complet de la philanthropie en France et analyse les 7.5 milliards d’euros de dons annuels (données 2015). 60% des dons proviennent de particuliers et 40% proviennent des entreprises. Chaque année, 15% de foyers français déclarent donner, un chiffre relativement stable mais qui reste faible comparé aux pays scandinaves (environ 70%). Enfin, cela représente 0.4% du PIB français, soit 2 fois moins que pour la plupart de nos voisins européens. Arthur Gautier rappelle également l’actualité du secteur, notamment la polémique autour de l’incendie de Notre-Dame de Paris.

La présence de Gabriel Attal, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a permis aux intervenants d’attirer son attention sur les enjeux actuels du secteur. La hausse de la CSG et la transformation de l’ISF sont pointées du doigt comme des menaces potentielles au développement et à la stabilité du secteur. Les évolutions juridiques laissent craindre une baisse des dons en France. Philippe Jashan, Président du Mouvement associatif, s’est dit très inquiet face à la situation actuelle, et a expliqué « qu’il ne faudrait pas tomber dans un travers où la recherche de financement privé occuperait de plus en plus de temps, au détriment des projets eux-mêmes ».

Un appel à la collaboration et aux partenariats entreprises-ESS

Nombreux sont les intervenants qui appellent à un renforcement de la collaboration entre le secteur privé et celui de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS). Elisabeth Elkrief, Directrice générale de la fondation AlphaOmega, souligne que les financeurs privés permettent aux porteurs de projets d’innover, de prendre des risques. La synergie entre financements privés et projets de l’ESS permet aux acteurs de la philanthropie de se positionner en accélérateur d’innovation sociale.

Dans le développement de partenariats entreprises-ESS, Céline Soubranne, Directrice de la responsabilité d’entreprise du groupe Axa témoigne : “Plus on a un intérêt partagé, plus la raison d’être du partenariat est bonne et assure sa durabilité. Pour un bon équilibre relationnel bailleurs privés et organisations bénéficiaires, il est important de co-construire ensemble le partenariat.”

L’influence de la technologie numérique sur la philanthropie

Le développement des technologies numériques et leur rôle dans la désintermédiation du don ont été au coeur des discussions. Les logiques du don sont en train de changer en profondeur avec l’impact grandissant du numérique. Les associations et fondations vont être confrontées à des bouleversements importants et vont devoir trouver leur place dans un nouveau contexte. A terme, explique Jean-François Riffaud, les associations devront se transformer pour devenir des plateformes permettant une mise en relation directe entre les donateurs individuels et les projets.

L’avenir du secteur de la philanthropie

En clôture de la conférence, Gabriel Attal souligne que le mécénat n’est pas une niche fiscale et qu’il n’a pas vocation à en devenir une. Une affirmation importante à l’heure où le gouvernement a annoncé une volonté de faire des économies sur les niches fiscales qui inquiète les acteurs du mécénat. Une modification des seuils de défiscalisation du mécénat d’entreprise bouleverserait le domaine de la philanthropie, qui repose sur un équilibre fragile. Son discours appelle au dialogue et à l’implication de tous les acteurs de la philanthropie dans les débats à venir.

Gabriel Attal souhaite “libérer le plus de formes possibles de dons” et étendre le mécénat de compétences aux agents publics. Il a également annoncé que la mission sur la réserve héréditaire serait élargie à la question des différents statuts des fondations, trop nombreux et complexes à l’heure actuelle. Le rapport, confié aux députées Sarah El Haïry (Modem, Loire Atlantique) et Naïma Moutchou (LREM, Val d’Oise), devrait être finalisé au début de l’automne.

[/fusion_content_box][/fusion_content_boxes][/fusion_builder_column][/fusion_builder_row][/fusion_builder_container]

%d blogueurs aiment cette page :